Majordome Services, Société de services à la personne est  titulaire de l'agrément n° SAP502378748 délivré par la DIRECCTE PACA (U.T. 13) pour le département des Bouches du Rhône couvrant les activités d'assistance aux personnes âgées ou handicapées y compris l'accompagnement dans les déplacements, l'aide à la mobilité et transports. La structure est également titulaire d'un récépissé de déclaration ayant une portée nationale pour les activités de petits travaux de jardinage, petit bricolage, entretien du logement et travaux ménagers, maintenance, entretien et vigilance temporaire de la résidence, livraison de courses, garde d'enfants de plus de 3 ans et assistance informatique à domicile. La zone d'intervention pour les activités agréées s'étend sur Marseille et sur Salon-de-Pce et les communes limitrophes de ces villes. Les autres activités (déclarées) s'exercent à Bormes les Mimosas et communes limitrophes dans le Var ainsi qu'à Marseille et Salon-de-Pce et leurs communes limitrophes.
 
 
 

Pour les personnes âgées

- L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)
Conditions à remplir
- être âgé de 60 ans ou plus,
- être en manque ou en perte d’autonomie en raison de son état physique ou mental,
- avoir besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou être dans un état nécessitant une surveillance régulière (groupe 1 à 4 de la grille Aggir),
- résider de façon stable et régulière en France,
- et pour les étrangers, être en séjour légal en France.
À savoir : l’attribution de l’Apa n’est pas soumise à conditions de ressources. Toutefois, une somme (le «ticket modérateur») reste à la charge du bénéficiaire, sauf si ses revenus sont inférieurs à un certain montant.

- L’Aide sociale versée par le Conseil Général
Conditions à remplir
- vous êtes âgé d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail),
- vous avez besoin d’une aide matérielle en raison de votre état de santé pour accomplir les travaux domestiques de 1ère nécessité et vous permettre de rester à votre domicile ou dans un foyer logement,
- vous ne disposez pas déjà de l’APA).
- vos ressources mensuelles doivent être inférieures à un certain plafond.

- Les aides attribuées par la CARSAT, La MSA et les Caisses de Retraite spéciales

Ces institutions peuvent participer financièrement aux services d’une aide à domicile, sous conditions de ressources et si vous n’êtes pas déjà bénéficiaire de l’APA.
Conditions à remplir
- être âgé de 60 ans ou plus,
- être en manque ou en perte d’autonomie en raison de son état physique ou mental,
- avoir besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes ordinaires de la vie (groupe 5 et 6 de la grille Aggir),
A noter :
- Les Caisses de retraite proposent des aides temporaires pour faire face à certaines situations particulières comme l’Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation. (le dossier est instruit avant la sortie du patient, par l’Assistante sociale de l’établissement médical).
- Certaines mutuelles complémentaires accordent une aide temporaire pour l’utilisation des services d’une aide à domicile.Pour les personnes de tous âges
Vous pouvez dans certains cas bénéficier d’une aide financière pour l’utilisation de services à domicile, grâce à :
- votre compagnie d’assurance ou votre mutuelle,
- la Caisse Primaire d’Assurance Maladie
- Le Chèèque Emploi Service Universel (CESU) délivré par les Comités d’Entreprises, les Caisses de Retraite…

Pour les personnes handicapées

- La prestation de compensation du Handicap (PCH)
C’est la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) qui a en charge l’instruction de la demande.
MDPH des Bouches-du-Rhône : 8 rue Ste Barbe Espace Colbert 13002 Marseille.
Conditions à remplir :
- des conditions de résidence spécifiques,
- un handicap qui génère de façon définitive ou pour une durée prévisible d’au moins 1 an : soit une difficulté absolue pour réaliser au moins 1 activité essentielle, soit une difficulté grave pour réaliser au moins 2 activités essentielles (se déplacer, se laver, communiquer, s’orienter dans l’espace ou dans le temps…),
- avoir moins de 60 ans (la demande peut être effectuée jusqu’à 75 ans dès lors que les critères étaient remplis avant 60 ans).
- Pas de cumul avec l’ACTP, ni avec l’APA.

- L’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne (ACTP)
Cette allocation, qui a été remplacée en 2006 par la prestation de compensation du handicap (PCH), ne concerne plus que les personnes qui la percevaient déjà et qui ont choisi de la conserver.

- L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)
Elle est destinée à soutenir les personnes qui assurent la charge d’un enfant en situation de handicap. L’AEEH n’est pas soumise à condition de ressources. Si le handicap nécessite des dépenses coûteuses ou le recours à une tierce personne, un complément d’allocation peut être accordé.
A noter :
- Les enfants et adolescents handicapés peuvent bénéficier de la PCH dès lors qu’ils répondent aux critères d’attribution de Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) et de son complément, dans le cadre du droit d’option entre le complément d’AEEH et la PCH.
- Droit d’option pour les bénéficiaires de l’allocation compensatrice (ACTP ou ACFP) :
La PCH ne peut pas se cumuler avec l’Allocation Compensatrice pour Tierce Personne.
Cependant, les personnes percevant l’ACTP ou l’ACFP (allocation compensatrice pour frais professionnels) peuvent, sans limite d’âge, bénéficier de la Prestation de Compensation du Handicap à la place de ces allocations lorsque, au moment du renouvellement de leur droit à prestation, elles choisissent d’opter pour cette dernière.
- Condition de remplacement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)
La prestation de compensation se substitue à l’APA dès lors que la demande de prestation de compensation a été effectuée avant 60 ans, sans choix du bénéficiaire à continuer à percevoir à la place l’APA lors du renouvellement de ses droits.